aide soignante 10

En quoi consiste le métier d’aide-soignante en maternité ?

Les aides-soignantes se retrouvent généralement dans une position d’assistance dans tout le système de santé. Mais elles sont très utiles dans l’administration d’un établissement sanitaire, parce qu’elles exercent une fonction discrète mais essentielle, au plus près des patientes au quotidien.

Par ailleurs, le métier d’aide-soignante peut s’exercer dans différents établissements de soins comme les hôpitaux, les centres médicaux, les instituts privés et les maternités. En maternité, l’aide-soignante a un rôle non négligeable. En effet, la sage-femme fait généralement équipe avec une aide-soignante pour le suivi de la grossesse et à l’accouchement. Dans ce rôle, l’aide-soignante procède à des soins simples sous la supervision d’un responsable et veille également à la propreté du cadre indiqué pour les naissances.

Venez voir ce site pour savoir comment réussir le concours aide soignante, futureaidesoignante.com/le-concours-daide-soignante/

Les activités d’une aide-soignante en maternité

En maternité, les premiers soins sont administrés à la mère et l’enfant pour les immuniser et les préserver de leur environnement. En effet, les aides-soignantes doivent obligatoirement veiller :

  • à la température ;

  • à l’alimentation ;

  • au poids ;

  • aux fonctions d’évacuation ;

  • à l’état général et au comportement ;

  • à la qualité du sommeil ;

  • à la mise en place du lien mère-enfant ;

  • à la prise des traitements ;

  • aux dépistages sanguins ou sensoriels systématiques ;

  • aux changes ;

  • à la toilette ;

  • aux soins du cordon.

Par la suite, un examen médical complet est prévu et tient lieu de contrôle. Par ailleurs, dans le milieu sanitaire, les aides-soignantes peuvent être amenées à faire des travaux d’entretien. Il s’agit donc essentiellement d’assurer la désinfection quotidienne des salles de consultation, en veillant à l’entretien et la décontamination des surfaces et des appareils médicaux.

à Voir aussi : cet article

Les responsabilités d’une aide-soignante en maternité

La majorité des accouchements sont réalisés par une équipe médicale associant généralement 1 sage-femme, 1 obstétricien, 1 anesthésiste, 1 pédiatre, 1 puéricultrice, 1 auxiliaire de puériculture et 1 aide-soignante dans le cadre d’un plateau technique équipé correctement.

Même si la plupart des grossesses sont normales et l’accouchement rapide, on peut être confronté à des cas d’urgences, ou certaines grossesses peuvent être pathologiques et nécessiter une hospitalisation. Lorsque ce genre de cas se présente, les aides-soignantes peuvent être amenées à travailler en prénatal. On les maintient donc auprès des femmes enceinte dans le secteur des consultations obstétricales ou dans le secteur d’hospitalisation des grossesses pathologiques, ainsi qu’en per partum auprès des accouchés et des nouveaux nés, en salles de naissances et en post partum, dans le secteur des suites de couches.

Pour ce qui est de la préparation et du choix des matériels de soins appropriés en fonction du planning des consultations, l’obstétricien est accompagné d’une aide-soignante pour la ponction du L.A. A cet effet, elle est tenue de respecter des règles d’hygiène, de soutenir les patientes, de garder son sang-froid, d’être professionnelle et de faire preuve d’empathie. En salle d’échographie aussi, l’aide-soignante est tenue de porter assistance aux médecins et aux sages-femmes en cas de situations hémorragiques et de malaises de la patiente.

C’est le plus souvent en maternité que se déploie le rôle d’une aide-soignante, entre assistance et suivi des patientes et de leur progéniture.

à Voir aussi : Le chargeur induction QI, qu’est-ce que c’est vraiment ?