paris-esport-betters-rift

Pourquoi le E-sport n’est toujours pas considéré comme un sport ?

Devenu un phénomène de société, l’E-sport (sport électronique), est de plus en plus pratiqué par des millions de personnes passionnés par les jeux vidéo et constitue aujourd’hui un secteur économique en pleine expansion dans le monde et en France, avec Paris en tête de file de l’hexagone. Cependant, cette discipline n’est toujours pas considérée comme un sport à part entière malgré les nombreuses similitudes avec ce dernier. Voici donc trois (3) principales raisons qui expliquent cela.

Un manque d’encadrement

L’E-sport est une discipline dans laquelle certaines attitudes nocives sont toujours très présentes. Pour entamer, dans l’univers de l’E-sport ou des jeux vidéo siège une discrimination entre l’homme et la femme, car la communauté bien que cela change de façon très rapide est composée en majorité d’hommes.

De même, les médisances, les injures, les propos racistes, homophobes ou agressifs ont du mal à être contrôlés, encadrés et sanctionnés par des poursuites judiciaires non officielles, rapidement dépassées. Par exemple, certaines sanctions ont entrainé beaucoup de mouvements séditieux, comme lorsque Twitch a banni pendant deux (2) semaines suite à une blague raciste, le joueur professionnel Mickalow.

Ces faits observés traduisent les difficultés avec lesquelles l’univers du jeu vidéo peine à l’harmonie et un climat sain au sein de sa communauté. L’E-sport doit donc connaitre le changement des mentalités avant de pouvoir prétendre être un sport.

Une discipline fondée sur le commerce

psg esport

La passion autour des jeux vidéo ne doit pas faire oublier que ces compétitions sont avant tout des événements promotionnels. Ainsi, derrière ces jeux, les enjeux financiers sont là pour nous rappeler que derrière chaque jeu se trouve une organisation donnée. La pratique d’une compétition sur DOTA 2, League of Legends, Fortnite ou Counter Strike est d’abord une publicité pour le concepteur de ces jeux vidéo.

Alors qu’à l’opposé du sport traditionnel, même s’il est sponsorisé, jouer par exemple au Basketball ou Football n’est pas une publicité pour une entreprise en particulier. Cet état de choses pose de véritables problèmes ou nui à la reconnaissance de l’E-sport comme un sport à part entière.

À l’inverse du mouvement sportif se reposant sur des valeurs, le secteur des jeux vidéo est axé sur le commerce. Ainsi, si l’E-sport permet de remporter des prix et d’énormes sommes d’argent, il faut se méfier des inconvénients qui vont s’en découdre.

Une discipline très contraignante et risquée

Les jeux vidéo, et en particulier les jeux de guerre, ne sont pas conformes aux valeurs fondamentales de la conception actuelle du sport. Ce sont les concepteurs de ces jeux vidéo qui détiennent les droits de propriété et dictent les règles ou principes du jeu.

Ces règles peuvent changer lorsqu’une nouvelle version du jeu voit le jour et cela sans le recueil de l’avis des fédérations et des joueurs. Puisque les concepteurs ou les éditeurs se préoccupent plus de leur intérêt économique, ce sont les aspects économiques qui priment sur l’E-sport. Les principes sur lesquels repose cette discipline ne sont donc pas pris en considération.

Par son caractère hautement technologique, l’E-sport comporte un risque de manipulation et de détournement ou fraude. Les séances entrainement durant plusieurs heures devant un écran ou de compétitions se déroulant sur de nombreuses heures affectent la santé des joueurs.

Vous voulez savoir combien coûte un chargeur mural usb ? On vous dit tout