Comment faire usage de son chevalet ?

Si vous êtes un artiste peintre, peu importe votre niveau d’expertise, vous êtes conscient de l’importance de disposer d’un chevalet. Toutefois, il existe une nuance subtile entre utiliser son chevalet et bien utiliser son chevalet. De fait, il est possible que vous vous y preniez de façon inadéquate. Voici comment nous vous proposons de procéder pour faire un bon usage de votre chevalet.

Placez votre chevalet dans la bonne position

chevalet

Ceci peut paraître intuitif, mais il n’en est rien. Un chevalet doit se positionner de façon adéquate pour servir au mieux. S’il est instable, vous ne pourrez réaliser que des œuvres de qualité approximative. N’hésitez donc pas à demander de l’aide pour bien placer votre chevalet. Ensuite, lorsque vous serez amené à peindre votre toile sur votre chevalet, il faudra que vous adoptiez le bon angle pour pouvoir avoir des mouvements précis et calculés. Il y a un facteur qu’il ne faut jamais négliger lorsqu’on réalise une œuvre de peinture. Il s’agit de la lumière du soleil. Elle a un impact différent sur les toiles peintes selon l’angle sous lequel elles lui sont exposées. Veillez donc à bien incliner votre chevalet selon le bon angle pour optimiser la qualité de votre œuvre.

Lire aussi : Quelle taille de plaids faut-il choisir ?

Enfin, évitez, lorsque votre chevalet est installé, de peindre une toile sans vous en servir. En effet, le chevalet va vous aider à produire des toiles peu déformées puisqu’il vous permet d’avoir un point de vue légèrement en retrait sur la toile. Vous ne serez pas souvent appelés à vous asseoir, lorsque vous utilisez un chevalet. En fait, vous serez amenés plutôt à adopter de façon successive, les positions assises, debout, penchées et autres. Sa position vous permettra donc d’adopter toutes ces positions sans agir de façon négative sur votre dos.

Évitez d’exposer votre chevalet à certaines conditions

chevalet

Il faut que vous vous informiez sur la matière dans laquelle est réalisé votre chevalet. S’il s’agit de bois, il y en a qui sont extrêmement sensibles à l’humidité ou à la lumière ou encore à d’autres conditions spécifiques. Ces dernières affectent la durabilité de votre chevalet, le faisant vieillir plus tôt qu’il ne le faut. Veillez donc à connaître le type de matériau qui a été employé pour la fabrication de votre chevalet. Vous saurez ainsi à quels types de conditions vous pourrez l’exposer, en extérieur notamment – pour en savoir plus, lisez ce site comparatif.

Par ailleurs, si les matériaux de fabrication de votre chevalet sont assez fragiles, il convient d’éviter de le déplacer à tout va. Un chevalet de constitution fragile n’est pas fait pour résister à certains chocs ou assauts de différentes origines. Par conséquent, si vous voulez conserver votre chevalet de façon durable, il est préférable de ne pas le soumettre à ce type d’exercices. Veuillez noter que certains chevalets offrent l’avantage de pouvoir contenir plusieurs outils de peinture. Ce sont des chevalets qui se veulent le plus complet possible. N’hésitez pas à y ranger vos différents outils de peinture si vous avez ce type de chevalet. Ils offrent l’avantage de vous éviter de vous encombrer de plusieurs contenants pour des outils différents et spécifiques chaque fois que vous allez peindre dans un endroit différent.

À savoir …

Les 5 bienfaits d’une activité artistique sur votre santé.