ou placer un piege photographique

Comment fabriquer un piège photographique ?

Les pièges photo peuvent révéler des informations éblouissantes lorsqu’ils sont parfaitement bien posés. Leurs multiples avantages aujourd’hui très appréciés par les utilisateurs ont pour conséquence directe la hausse de la demande. Les prix pratiqués ne sont pas donnés cependant et peuvent avoisiner les 1000 euros pour les modèles les plus performants. Et si au lieu d’en acheter vous conceviez vous même votre caméra de chasse ? Génial comme idée n’est-ce pas ? Mais enfin, comment procéder ? Concevoir un piège photographique n’a nul besoin d’expertise particulier. Il faut juste suivre à la lettre ces cinq étapes cruciales.

Réunissez le matériel pour la construction du piège photographique

  • Un appareil photo
  • Des flashs
  • Un pistolet
  • U trépied
  • Une scie
  • Un filtre UV 80 mm
  • Un adaptateur
  • Un capteur
  • Une perceuse

Vous avez à disposition ici un site dédié pour acheter le meilleur piege photographique !

Ce qu’il faut savoir

Pour aller très simplement dans la conception de votre piège photographique, nous vous recommandons de vous servir de votre appareil photo. Il faudra ensuite l’associer à un capteur IR et intégrer une technologie infrarouge pour obtenir une caméra de chasse. Ensuite, vous aurez besoin d’une protection contre les intempéries. Pour cela, servez-vous d’une petite boîte dotée d’une fenêtre. Celle-ci servira à aménager une vue pour l’objectif.

La fabrication de la fenêtre

Elle nécessite de donner une direction au boîtier. La fenêtre peut être centrée ou mise sur le côté. Sur le côté, vous pourrez profiter d’un grand objectif. Toutefois, avant chaque paramétrage, vous serez amené à sortir le piège de sa protection.

La seconde fenêtre peut être sur la fermeture du boîtier. Ici, la particularité est que vous n’aurez aucun mal à directement accéder à l’écran pour effectuer de paramétrages, mais par contre l’objet devra être le plus minime possible.

Ensuite, muni de votre scie cloche, faites un trou plus grand selon les dimensions du le filtre UV. Cette dernière en effet devra y être déposée.

Article à consulter

Conception de l’adaptateur

Servez-vous de boulons de 5 et de 7 mm pour coller le support à la boîte. Pour être parfaitement convenables, les boulons doivent avoir au plus 2,5 cm de taille. Ensuite, à l’aide de la perceuse, faites les trous puis procédez au vissage.

Les entrées de câblage du piège photographique

En général, les pièges photo autonomes ne nécessitent qu’un seul trou. Il en est tout autre des modèles filaires qui eux, peuvent en requérir plusieurs. Ceci est obligatoire, vu qu’on devra y faire passer les câbles. Pour le perçage, l’emplacement idéal est l’espace situé entre la fermeture et la boîte. L’étape suivante consiste premièrement à poser la caméra dans la boîte. Ensuite, servez-vous d’une mèche pour faire le trou de l’extérieur vers l’intérieur. Vous devrez viser là où se situe le fils à combiner qui est à l’intérieur. C’est à cette condition que l’opération sera une réussite. Faites enfin la liaison entre les fils en respectant les polarisations.

A étudier aussi : Comment protéger ses plus belles photos ?

Fixer le filtre UV

Vous devrez procéder très délicatement. Premièrement, commencez par envelopper le filtre dans un support pour lui permettre une couche de protection. Ce qui s’y prête le mieux est le papier. Ensuite, entourez le tout de ruban. Servez-vous enfin de mastic pour coller tout le reste. Votre piège photographique est prêt.